top of page

Un Frigo Dans La Tête

Un frigo dans la tête7.jpeg

Durée : 1 h

Spectacle Jeune Public

A partir de 11 ans

Spectacle à destination des plateaux de théâtre, adapté également à des lieux moins conventionnels 

LE DECOR

Un frigo avec plusieurs écrans et sur roulettes laisse deviner une silhouette. C’est un technicien caché à l’intérieur qui fait office de grand ordonnateur. Sans jamais montrer son visage, il commande la voix du frigo et le fait évoluer dans l’espace, interagissant avec les comédiens.

Distribution 

Texte

Commande d’écriture à l’auteure Lau Nova

 

Dramaturgie et mise en scène

Antonella Amirante

 

Jeu

Alexandre Butet

Emma Cheron

 

Voix

Françoise Cadol                     

Et la participation de :             

Jacques Chambon               

Lou Dailly  et Flavio Paradisi

  

Création son-vidéo

Nicolas Maisse

 

Photos                             

Paulina Fuentes-Valenzuela

Scénographie

Adèle Hamelin

Antonella Amirante

 

Construction du décor

César Chaussignand Quentin Charnay et les ateliers de l'ENSATT

 

Création Lumière

Agnes Envain

 

Administration production

Audrey Bornand 

                                          

Affiche Pietro Bona 

Production Compagnie AnteprimA

Coproductions :

Le Grand Angle, Voiron

Théâtre Jean Marais à Saint Fons

 

Avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône Alpes

Avec le soutien de :

Le Zef, Scène Nationale -Marseille, L’ENSATT-Lyon, MJC Montchat -Lyon, Le Rize-Villeurbanne, Lycée Saint Marc -Lyon

 

REMERCIEMENTS

Salomé Beaumont, Jule Benveniste, Juliette Besançon, Pietro Bona, Lou Dailly, Tom Da Sylva, Anne Dumont, Jacques Chambon, Anne Papst, Carine Maisse, Romain Noiret, Flavio Paradisi, Justine Platte, Matteo Puigserver, Margot Puigserver, Jean-Marie Ramackers, Studio Audio Piment, Luison Yvin, 

et toutes les personnes qui nous ont livré leurs témoignages avec générosité et sincérité et qui souhaitent rester anonymes.

Résumé

Hansel et Gretel, devenus de jeunes adultes, se retrouvent. Ils préparent ensemble un pain d’épices et pendant la cuisson vont se remémorer leur enfance-adolescence suite au décès brutal de leurs parents.

 

Tout juste orphelins, une fondation internationale leur offrait le frigo connecté MamiX, dernier-né d’une gamme d’objets intelligents. Dans ce paradis technologique incarné par un frigo-sorcière, les tentations et les injonctions se multiplient. Les algorithmes sont à l’œuvre, qui tourmentent les pensées des deux adolescents jusqu’à les isoler du monde qui les entoure.

 

Gretel, en quête de reconnaissance par l’image d’un corps pur et parfait, sombre dans l’anorexie tandis qu’Hansel, immergé dans des activités nocturnes virtuelles, cède à des crises d’hyperphagies quand le vide intérieur devient insurmontable.

 

La cuisson du pain d’épices terminée, nous les retrouvons racontant leur vie d’aujourd’hui, après leur adolescence mutilée. Ont-ils pu se libérer de l’emprise de la sorcière ? Peuvent-ils s’affranchir des entraves d’une société de consommation qui se nourrit de leurs désirs et qui, avec le concours des médias, leur en crée de nouveaux dès qu’ils sont assouvis ?

À Lire

Notes d’intention

 

Ma relation avec la nourriture a toujours été partagée entre souvenirs gourmands et douloureux.

Enfant, je passais une grande partie de l’été à la campagne chez la Nonna (grand-mère). Elle savait raconter les histoires. Ma préférée était celle de Hansel et Gretel : deux enfants abandonnés dans la forêt qui trouvaient refuge dans une maison de pain d’épices. J’adorais l’écouter au rythme de sa cuillère qui transformait le jaune d’œuf allongée de sucre en une délicieuse mousse blanche.   

 

A côté de ces madeleines de Proust, il y a aussi les heures passées à table, seule, à la fin des repas familiaux, la table débarrassée et moi avec un morceau de viande dans la bouche qui ne peut pas être avalé. Une boule dure, mâchée pendant un temps interminable qui devenait un cauchemar impossible à ingérer, impossible à faire disparaître :

“ Ouvre la bouche et montre-moi que tu as tout avalé !”

 

Adolescente, les kilos pris en un été et aussitôt perdus, comme une punition assise derrière la porte de la cuisine fermée à clef. La faim pour garder l’espace vide entre les cuisses. Le chignon serré, les pieds enfermés dans le plâtre des pointes de danseuse et la poitrine cachée par un bandage qui coupe le souffle. La honte du corps qui se transforme.

 

Puis, j’ai regardé ma fille se faire dévorer par l’anorexie. J’ai eu peur de la perdre. J’ai lutté avec elle et ensemble nous avons tué le monstre!  

 

Le temps est passé mais la cuisine reste pour moi la pièce de toutes les contradictions où se mélangent des saveurs douces-amères, d’amour et de haine, d’envie et de refus, de plaisir et de contrainte, de solitude et de partage.

 

Aujourd’hui, Lau Nova, auteure du texte « 10kg », dernière création de la Cie AnteprimA, a souhaité continuer notre collaboration artistique. J’en suis ravie.

Elle m’a proposé d’écrire sur les troubles du comportement alimentaire, la place de la malbouffe chez les jeunes générations prises dans la toile d’araignée des réseaux sociaux.

 

Elle ne connaissait pas mon passé, mon histoire de famille.

J’ai hésité. Très vite, je réalise l’importance de porter cette thématique sur un plateau auprès d’un public adolescent et j’accepte. J’ai digéré !

 

L’alimentation objet de convivialité, se transforme à l’aune des évolutions technologiques, de production industrielle et des moyens de communication, en un maléfice qui isole et détruit l’humain.

 

Ma fille a été la première à nous confier son témoignage. Depuis, plusieurs personnes

ont suivi, partageant avec nous le vécu de leurs pathologies.

Elles nous ont aidé à construire les personnages de Hansel et Gretel, nous confortant dans l’importance de notre démarche.

Si Hansel et Gretel étaient des adolescents d’aujourd’hui, peut-être seraient-ils happés par un monde qui a substitué à la façade de la maison de pain d’épices, l’écran magique du “frigo connecté” qui va insidieusement les piéger et les dévorer.

De héros d’un monde virtuel, Hansel et Gretel deviennent la pâture de la Sorcière qui a revêtu les habits d’un système médiatico-industriel cynique.

Comment pourraient-ils s’en sortir ?

Antonella Amirante

Tournée

Création : 21/12/2023

Salle Barbara-Lyon

 

Tournée Janvier/Juin 2024

Le Grand Angle -Voiron

 

Centre Culturel Saint Marc -Lyon

 

Maison des Arts- Thonon

 

Lycée Marie Curie -Villeurbanne

College Alain -Saint Fons

 

Saison 2024/2025

Théâtre Jean Marais -Saint Fons

 

Coproducteurs :

Compagnie AnteprimA

Le Grand Angle à Voiron

Théâtre Jean Marais à Saint Fons

 

Avec le soutien de la Région Auvergne Rhône-Alpes

Avec le soutien de :

Le Zef, Scène National -Marseille, L’ENSATT-Lyon, MJC Montchat -Lyon,

Le Rize-Villeurbanne,

Lycée Saint Marc -Lyon

Photographies

frigo-com-titre.jpg
bottom of page