Fil Rouge

   La Cie AnteprimA porte, depuis sa création, un intérêt particulier aux écritures contemporaines et aux thématiques sociales fortes. Elle propose un théâtre qui aborde des sujets auxquels notre société est confrontée, et qui nous interrogent en tant que citoyens. Elle revendique une approche artistique accessible à tous et non élitiste, et s’efforce de laisser le plus de place possible à la réflexion individuelle.


Nous concevons le théâtre comme un art qui éveille les consciences et provoque la réflexion ; un art capable de susciter des sentiments, des réactions et d’attiser la curiosité. Notre théâtre est politique dans le sens où il cherche à provoquer le débat. C’est pour cela que nos spectacles abordent des sujets forts comme : les rapports intergénérationnels dans « Mère/Fille » et « Archipels », l’avortement et la condition féminine d’hier et d’aujourd’hui dans « Arrange-toi », la crise familiale en relation à la crise économique et écologique dans « La revanche », l’Europe et son devenir en rapport à la mémoire dans « Variations sur le modèle de Kraepelin ou le champ sémantique des lapins en sauce», la responsabilité du vote dans une élection présidentielle dans « Confession d’un ex Président qui a entraîné son pays au bord d’une crise », la migration dans « Du piment dans les yeux”, la recherche du bonheur dans nos sociétés. La Cie AnteprimA accompagne chacune de ses créations d’un travail sur le territoire qui encourage les échanges et les réflexions partagés avec le public sur les thématiques
abordées. Ce travail se construit autour de rencontres/débats, de lectures, et d’ateliers de pratique théâtrale.


Grâce à notre collaboration avec la Maison Antoine Vitez, nous sommes partie prenante dans des comités de lecture ouverts, afin de découvrir le plus grand nombre de textes théâtraux, d’auteurs contemporains français ou étrangers, porteurs de réalités géographiques, politiques et artistiques différentes. De là naissent nos propositions de lectures, nos spectacles, mais aussi des expositions plastiques, des parcours sonores … réalisés avec l’implication d’équipes artistiques professionnelles.


Nous sommes persuadés que l’expression artistique peut créer un nouvel élan de vie, pour sortir de l’entre soi, aller à la rencontre des autres et partager un bout de chemin, pour ouvrir d’autres champs de possibilités.


"La culture est un outil unique pour aller à la rencontre de l’autre et arrêter d’avoir peur de l’inconnu."

LES CRÉATIONS

Mère/Fille (2009) Relations entre une fille en crise d’adolescence et sa mère en crise de la quarantaine. Créé à la Friche la belle de Mai à Marseille. Commande d’écriture à Laura Forti, traduction de l’italien Antonella Amirante et Graziella Vegis, Éditions Acte Sud Papiers. Le spectacle a été présenté au Festival d’Avignon off et après une tournée en France et Italie, reçoit la mention spéciale du jury du festival Giocateatro de Turin.

 

Joyeux Anniversaire (2010) Le temps qui passe. Spectacle jeune public.

 

Malamore (2011) Mal-être de l’individu face à notre société. Commande d’écriture à Antonio Tarantino, traduction de l’italien Olivier Favier. Festival « Face à Face ».

 

Variations sur le modèle de Kraepelin ou le champ sémantique des lapins en sauce (2012/2013) L’identité de l’individu dans son intimité et de l’Europe face à la perte de mémoire. Texte de Davide Carnevali, traduction Caroline Michel, Éditions Acte Sud Papiers, prix des Journées des Auteurs de Lyon.

 

Archipels (2013/2014) Relations intergénérationnelles et l’exclusion des citoyens considérés « non productifs » dans notre société.  Spectacle participatif (adolescents et retraités) au théâtre de Vienne, commande d’écriture à Samuel Gallet.

 

Arrange-toi  (2014) La condition de la femme d’hier et d’aujourd’hui et la question de l’avortement. Texte de Saverio La Ruina, traduction de l’italien Federica Martucci et Amandine Mélan, Éditions les Amandiers. Prix UBU 2010. Créé au TNP de Villeurbanne.

(2017),Re-création en forme itinérante à la scène nationale L’Arc le Creusot.

 

La revanche (2015)  Crise écologique, familiale, financière... Texte de Michele Santeramo, traduit de l’italien par Federica Martucci. Prix du CNT.

 

La crise à tous les étages (2016) Spectacle participatif au théâtre de Vienne.

 

Du piment dans les yeux (2016/2017) À partir d’une histoire vraie : comment l’envie d’apprendre donne le courage de franchir les frontières. Commande d’écriture à Simon Grangeat, Éditions les Solitaires Intempestifs, prix du CNT- Artcena, prix Collidram 2019.

 

Une bouteille à la mer (2016/2017) Réalisation d’une exposition plastique avec parcours sonore réalisée avec 20 MIE à la découverte de notre culture. Festival Sans Interdits Lyon 2017

 

Confession d’un ancien président qui a entraîné son pays au bord d’une crise (2018) texte de Davide Carnevali, traduction Caroline Michel.

 

Le bal des lucioles (2018) C’est quoi le bonheur ? Spectacle participatif. Festival Tout  l’Monde Dehors - Lyon, Festival C’est pas du Luxe - Avignon.

 

Le chemin des lucioles (2019 ) À la recherche de la « Fuite » de Henry Laborit. Créé à la scène nationale l’Arc le Creusot. Commande d’écriture à Simon Grangeat.

 

Prenez place! (projet participatif 2019/2020) Quelle place dans notre société? Spectacle participatif.

 

10 kg (Création 2020/2022) commande d’écriture à Lau Nova, auteure du livre « Ma  chère fille salafiste. Radicalisée à 12 ans » Éditions La boîte à Pandore.

Mémoire dans le frigo (Projet participatif 2022). Une recette, un souvenir...

Un frigo dans la tête (Création jeun public 2023). Texte Lau Nova.

Vidéo