IDENTIÉ

2020-2021-2022

Lena-basse def.jpg

IDENTITÉ

Exposition photographique en liens avec le spectacle 10KG

EQUIPE ARTISTIQUE 

Antonella Amirante :direction artistique
Alex Costantino : Créateur costumes

Paulina Fuentes-Valenzuela : Plasticienne photographe

Jean-Christophe Vermot-Gauchy : auteur et comédien

Corinne Sarrasin : administration et coordination

 

 

LES PARTICIPANTS

Ce projet s’adresse à tous, et nous le proposerons à des groupes multiculturels et intergénérationnels.

Notre ambition est de multiplier la réalisation de ce projet auprès de différents publics (écoles, collèges, lycées, hôpitaux, Ehpad, prison… en France et à l’étranger).

 

RESULTAT

 

Réalisation d’une exposition photographique accompagnée de textes.

À l’occasion du vernissage, un workshop performatif défilé-no-mode, nous permettra d’aboutir à un moment de partage avec le public.

L’exposition proposée à la fin de chaque étape de travail se fera sous forme de projection et s’intégrera à l’exposition itinérante, imprimée sur bâches.

Chaque exposition intégrera le travail des groupes précédents, se nourrissant à chaque étape, une façon de partager cette expression et de la faire voyager pour une plus large visibilité

Il s’agit de permettre à chacun de se sentir comme un élément essentiel d’une œuvre commune, une pièce unique qui compose un même puzzle sans frontières.

À Lire

Le tissu, composante principale du vêtement, permet une approche sociologique des peuples. Il crée la parure qui définit l’individu, son genre, sa position sociale, son appartenance à un groupe.  

Le vêtement est l’expression de l’identité et de la personnalité de l'individu dans la société. L’adhésion aux codes vestimentaires contribue à l’assimilation, la normalisation voire l’uniformisation au sein du groupe social. En revanche, la rupture avec ces codes distingue celui qui déroge aux usages, aux traditions, jusqu’à être considéré comme étranger.

 

Notre regard s’est porté sur la rue, les personnes qui nous entourent, sur un marché, une place de village, un lycée. 

La neutralité ou l’excentricité de notre tenue vestimentaire caractérise l’expression de notre personnalité. 

La société, par le biais de la mode et de la publicité, oriente notre expression, uniformise nos silhouettes en nous laissant croire à un choix personnel et réfléchi. 

 

Nous sommes une foule, une esquisse de nous-même, des grands, des petits, des forts, des vieux, des jeunes… nous cherchons à effacer les aspérités qui nous rendent uniques. 

Cette mise en scène de nous-mêmes dans l’espace public nous dépersonnalise, nous éloigne de notre propre essence, pour nous noyer dans la masse. 

 

Et si nous nous autorisions à effacer tous les signifiants, tous les codes vestimentaires ?

Si nous laissions la matière entrer en connexion avec notre sensibilité, notre émotion ?

Si nous laissions la transformation s’opérer en complicité avec le tissu en toute liberté, qui recouvre autant qu’il révèle, enroule autant qu’il drape, sans coupe, juste par son mouvement, sa façon de tomber, les sensations qu’il dégage.

Vivons cette expérience et dépassons le poids du regard des autres, pour écouter et ressentir ce que nous propose cet instant de liberté : une connivence avec ce tissu des possibles qui va peu à peu nous révéler. 

Photographies

©Paulina Fuentes-Valenzuela
©Paulina Fuentes-Valenzuela

press to zoom
©Paulina Fuentes-Valenzuela
©Paulina Fuentes-Valenzuela

press to zoom
©Paulina Fuentes-Valenzuela
©Paulina Fuentes-Valenzuela

press to zoom
©Paulina Fuentes-Valenzuela
©Paulina Fuentes-Valenzuela

press to zoom
1/6

©Paulina Fuentes-Valenzuela

Teaser